Comment installer un faux plafond en dalles. Quelles sont les différentes étapes de pose d’un faux plafond en dalles ? Quels sont les matériaux nécessaires pour installer un faux plafond en dalles ?

 

COMAF vous présente toutes les informations pour comprendre comment poser un faux plafond en dalles.

 

Parmi tous les types de faux plafonds, le faux plafond en dalles est l’un des plus pratiques à poser et à entretenir. Constitué d’un ossature qui permet d’assembler plusieurs dalles de même dimensions, il sera en effet très facile à entretenir car les dalles pourront facilement être changées sans avoir besoin d’intervenir sur l’ensemble du plafond. Nous allons voir comment procéder pour poser un faux plafond en dalles en détaillant les étapes d’installation et en énumérant les différents outils nécessaires au chantier.

 

Comment poser un faux plafond en dalles ?

 

Si vous avez déjà eu l’occasion de poser un faux plafond, vous verrez que la pose d’un faux plafond en dalles est très similaire à la pose d’un faux plafond suspendu réalisée avec des des plaques de plâtres classiques. Pour la pose d’un faux plafond en dalles, la différence majeure se fera sur l’élaboration du système de rail, à adapter en fonction de la taille des dalles. Quant à la matière constituant les dalles on retrouvera généralement du lambris ou des dalles en matières minérales.

 

Matériaux pour poser un faux plafond en dalles

 

Vous aurez besoin pour l’installation d’un faux plafond en dalles :

  • D’une ossature : celle-ci servira de support à la pose du faux plafond. L’ossature peut être en bois ou en métal constituée de rails et de suspentes. Les rails sont en tôle d’acier galvaniser, les suspentes à utiliser résultent de l’archétype du plafond et de l’altitude du faux plafond.
  • Il vous faudra aussi des éclisses pour utiliser les morceaux de rails coupés ou les prolonger.
  • Bien évidemment les vis pour toutes les fixations, et qui dit vis, dit aussi une visseuse, de préférence électrique.
  • Vous aurez aussi besoin d’une bande de joint pour cacher les raccords entre les plaques et les murs, pour coller les bandes de joint ce sera avec de l’enduit, et pour appliquer cette dernière cela se fera avec un couteau ou une mini pelle.
  • Un cutter si vous avez besoin de couper des plaques ou des dalles.
  • Si les dalles sont de grandes dimensions, un lève-plaque pour soulever les plaques à votre hauteur lorsque vous serez en hauteur peut être utile.
  • Les suspentes, une équerre de fixation vous sera utile pour visser la tige filetée.
  • Vous aurez aussi besoin d’une échelle, ainsi que d’une scie et de plusieurs isolants pour les câbles électriques et divers.

 

Installer un faux plafond en dalles

 

Poser un faux plafond en dalles n’est pas complexe, mais demande un minimum de savoir-faire.

Tout d’abord il faudra bien déterminer l’espacement entre le faux plafond en dalles et le plancher porteur, et c’est à partir de celui-ci que s’imposera la technique de montage. Cette hauteur directrice varie au minimum de 6 cm jusqu’à 30 cm, et elle prend en compte l’épaisseur de l’isolation (si une solution isolante est ajoutée au plafond).

L’avantage du choix des dalles au lieu des plaques de plâtre c’est qu’on trouve sur le marché des dalles avec de très fortes performances isolantes aussi bien au niveau phonique qu’au niveau thermique. Cependant rien ne vous empêche de prévoir un système d’isolation plus performant qui renforcera l’isolation du plafond

 

Pour la pose d’un faux plafond en dalles, l’intervalle doit être décalqué sur les murs à l’aide d’une craie ou d’un crayon afin d’avoir une ligne de repère tout au long de l’installation du faux plafond en dalles. Ensuite il vous faudra dessiner un calepinage pour délimiter le parage des suspentes, elles dépendront de l’appréciation du revêtement sélectionné.

 

A l’étape suivante, il faut stabiliser les suspentes, jumelez leur altitude pour que la ligne de niveau tracée sur le mur soit respectée. Fractionnez les fourrures métalliques ou sciez les tasseaux en bois, agencez-les ou scellez-les aux suspentes et enfin considérez leur horizontalité. Installez votre isolant et le couloir des câbles électriques avant de procéder à la mise en place du faux plafond en dalles.

Pour les dalles les plus grandes, il faudra mieux visser les plaques sur les toisons de l’ossature métallique à l’aide de vis auto perçantes, vous aurez le choix entre un montage perpendiculaire et un montage parallèle à la composition. L’espace entre chaque vis est d’en moyenne 30cm. La pose de bandes de joints parachèvera la pose des plaques.

 

Enfin, glissez la suivante et recouvrez ainsi toute la surface du faux plafond. Remarquons que l’agrafage (avec agrafe de 12 mm minimum) mais cela ne change rien au montage indiqué plus haut.

Pour en savoir plus sur nos produits, cliquez ici : http://www.comaf.tn/63-faux-plafond-demontable.html